Commerce équitable et agriculteurs belges, européens

Commerce équitable et agriculteurs belges, européens

Flash back : 2009, la crise du lait bat son plein en Europe. Des images chocs frappent les esprits. Chez nous, des millions de litres de lait sont déversés sur les prairies par des agriculteurs au bord de la faillite.

Qu’en est-il aujourd’hui ? La situation n’est guère plus réjouissante. Le prix du lait conventionnel (non bio) s'est élevé en 2018 en moyenne à 34,27 euros les 100 litres*, alors que les coûts de production, si on inclut un salaire pour le producteur, tourne autour de 40 à 45 euros les 100 litres. Les agriculteurs de nos régions réclament donc eux aussi un prix, un commerce équitable. Et les consommateurs belges y sont favorables. Selon le baromètre 2018 du commerce équitable publiée par le Trade for Development Centre, 62% des personnes vivant en Belgique considèrent que le commerce équitable devrait également concerner des produits d’agriculteurs belges ou européens.

Voilà donc qu’un type de commerce, bien connu maintenant du public belge, mais cantonné à des échanges commerciaux solidaires Sud-Nord, s’invite chez nous dans le débat sur nos politiques agricoles.
La démarche équitable s’applique dorénavant à différents producteurs belges et européens, pour obtenir un modèle agricole durable, favorisant le tissu social ; des producteurs considérant leur ferme comme un écosystème vivant et qui proposent des produits de qualité supérieure, sains et nutritifs, respectant les matières premières et les consommateurs.

Quelques initiatives ont déjà été lancées dans notre pays :

  • Fairebel

La marque solidaire Fairebel qui réunit 500 agriculteurs belges, propose entre autres du lait demi-écrémé, du lait chocolaté (malheureusement sans cacao du commerce équitable), du beurre et différentes crèmes glacées. "Notre mission vise à garantir un prix du lait couvrant les coûts de production incluant un salaire décent et à sauvegarder les exploitations familiales", précise Erwin Schoepges, président de la Faircoop, la coopérative propriétaire de la marque.
 

  • Paysans du Nord

Sous l'appellation Paysans du Nord, Oxfam-Magasins du Monde propose, depuis 2013, aux consommateurs un assortiment de produits de l’agriculture durable provenant de différents fournisseurs belges et européens (Brasserie de la Lesse, Ethiquable...). Ces derniers viennent ainsi compléter l’offre existante de produits équitables. « Cela faisait longtemps déjà que l'idée faisait son petit bonhomme de chemin au sein du mouvement et plusieurs Magasins du monde fonctionnaient, depuis des années déjà, en tant que dépôts pour des abonnements à des paniers de légumes bios », précise Sophie Tack, responsable des campagnes de sensibilisation et du partenariat.
 

  • Jus de pomme Oxfam Fair Trade

De son côté, Oxfam Fair Trade a remplacé son jus de pomme par un jus de pomme belge 100 % frais, durable et équitable provenant de vergers en conversion à l’agriculture biologique. « Nous continuons à mettre l’accent sur nos relations avec les producteurs du Sud, mais nous nous ouvrons aussi davantage aux produits solidaires et durables du Nord, aux produits en circuit court. Cela crée de nouvelles opportunités de collaboration locale avec des producteurs de chez nous », nous confiait Luc Van Haute, ancien directeur général chez Oxfam Fair Trade/Oxfam-Wereldwinkels. Le prix qu’Oxfam paie pour ce jus de pomme est un prix équitable, concerté avec les fruiticulteurs.
 

  • Ethiquable

Ethiquable a développé une gamme de produits agricoles du Nord, qui propose par exemple des lentilles, de la crème de châtaignes, de l’huile d’olive, des pâtes de variétés anciennes de blé sicilien ou encore des confitures et du sirop de Liège proches de chez nous. Ethiquable a choisi d’appliquer pour ces produits les mêmes critères qu’avec le Sud, dans le cadre d’une charte et avec un cahier des charges précis. Ethiquable obéit une fois de plus à son credo, qui consiste à permettre à l’offre de produits éthiques de rencontrer la demande. « Les consommateurs manifestent un intérêt croissant pour les produits locaux et il faut favoriser les contacts avec l’agriculture paysanne de chez nous, pour que les produits bio et équitables prennent la place des produits conventionnels dans leur assiette », indique Vincent De Grelle.
 

  • Prix juste Producteur

Le label Prix juste Producteur est une démarche de commerce équitable pour les producteurs agricoles belges, qui vise à leur permettre de prendre en compte leur coût de production (en ce compris leur temps de travail). Ce label créé par le Collège des producteurs caractérise la qualité des relations commerciales entre le producteur et son premier acheteur (en cas de commerce en vente directe, il s’agit alors d’un consommateur final, mais sinon, le premier acheteur visé n’est autre qu’une laiterie, un abattoir...). Le label repose sur 15 critères élaborés autour de 4 axes : le respect des coûts de production, l’indépendance des producteurs, les groupes de producteurs, la transparence et la durée des engagements.
 

  • BFTF

Partant du constat que « le commerce équitable Nord-Sud et le commerce équitable Nord-Nord, se complètent plus qu’ils ne s’opposent », La BFTF, la Fédération belge du commerce équitable, accueille parmi ses membres plusieurs producteurs, distributeurs belges de produits agricoles privilégiant les circuits-courts.

 

Confédération belge de l'industrie laitière (CBL)